Alors que l’Afrique est tourmentée les conséquences de la crise financière et économique mondiale, l’ONU a pris en compte deux résolutions de l’Algérie dont le but est d’offrir au continent une voie vers la paix sociale et économique.

onu 300x175 - Crise économique en Afrique : l'ONU adopte deux résolutions algériennes

Les textes portent essentiellement sur les progrès accomplis dans la mise en œuvre du Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), ainsi que sur l’application des recommandations du Secrétaire général sur la promotion d’une paix et d’un développement durables dans le continent.

La résolution sur le NEPAD a été proposée par le représentant de l’Algérie. Lors de son intervention, il a exposé les enjeux de ce texte visant « à atténuer les effets de la crise internationale sur le continent africain » et insisté sur la nécessité « de donner plus de voix aux pays africains dans la prise des décisions internationales, pour éviter une autre marginalisation du continent ».

En effet, l’ONU reste soucieuse. L’Afrique demeure une des régions les plus touchées par les conséquences de la crise financière et économique mondiale.

Régler les conflits et développer les échanges commerciaux

Par ailleurs, le continent n’a toujours pas augmenté sa part dans les échanges internationaux (3%), qui reste anormalement faible. Cette situation maintient l’alourdissement de la dette pour certains pays, la montée du chômage et la diminution des arrivées de capitaux.

La résolution onusienne a affirmé qu’il fallait accroître le poids et la participation des pays en développement, dans le processus économique international et les prises de décisions.

En ce sens, le représentant de l’Algérie a présenté, au nom du Groupe des 77 et de la Chine, la résolution sur « l’application des recommandations formulées par le Secrétaire général dans son rapport sur les causes des conflits et la promotion d’une paix et d’un développement durables en Afrique ».

Il a insisté sur l’importance des efforts déployés « pour régler les conflits sur le continent africain et promouvoir la démocratie, les droits de l’homme, l’Etat de droit et l’ordre constitutionnel en Afrique ». Il a également souligné que le texte appelle les organisations régionales et les institutions financières internationales à agir de manière plus coordonnée et plus adaptée aux besoins des pays concernés.

Dans une résolution, l’Assemblée générale demande aux organismes des Nations unies ainsi qu’ aux Etats Membres d’appuyer les processus de consolidation de la paix, notamment à travers le Groupe des Sages, le Cadre d’action de l’Union africaine pour la reconstruction post-conflit et le système d’alerte rapide à l’échelle du continent.

A retenir

– Les résolutions portent essentiellement sur le Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD)

– L’Afrique est en retard dans les échanges internationaux, dont le taux est de 3%

– L’ONU estime que l’Afrique doit poursuivre ses efforts et s’impliquer dans les relations économique et financières mondiales

Myriama Mokdahi

Crise économique en Afrique : l’ONU adopte deux résolutions algériennes
Notez cet article