Le navire de la Marine algérienne SNA Soummam est arrivé à New York le 9 juillet dernier pour une escale de cinq jours. C’est la première fois qu’un navire algérien de la Marine se rend aux les Etats-Unis.

Le bateau algérien est arrivé par le port de New York

Soummam a traversé l’océan Atlantique dans le cadre d’un programme de formation pour les stagiaires-officiers de l’Ecole algérienne de la Marine.

“J’ai été très ému quand j’ai vu le navire dans le port de New York”, a déclaré Abdallah Baali, ambassadeur d’Algérie aux Etats-Unis. “C’est vraiment un moment historique pour nous à New York, et certainement pour l’équipage et les officiers du navire, venus jusqu’à la ville prestigieuse de New York.”

La visite de la Soummam affiche une coopération croissante entre les États-Unis et les forces navales algériennes. Plus tôt cette année, l’Algérie a accueilli le centre des opérations maritimes à Oran lors de l’exercice “Phoenix Express”.

“Ce qui est important au sujet de la  marine d’un pays, c’est qu’un navire de guerre peut être utilisé à des fins multiples,” a déclaré le Capitaine Andy Lennon, le coordonnateur principal de la visite, affecté au siège des États-Unis la 6ème flotte.

“Il peut être utilisé dans la guerre et également pour la diplomatie.”

Alors que la mission de formation est conçue pour enseigner aux étudiants la navigation sur les océans, la visite du port est également une partie de leur formation. Selon Baali, un programme culturel et sportif a été organisé pour donner aux stagiaires l’occasion de procéder à des échanges avec l’US Navy afin de mieux se familiariser avec l’une des plus grandes flottes du monde et en apprendre davantage sur ses différents services.

Le programme culturel pour les marins algériens comprenaient des visites à des sites différents à travers la ville, tels que l’Organisation des Nations Unies, le zoo du Bronx et le Mémorial de 9/11.

“Nous avons tous été très heureux de visiter New York”, a déclaré le capitaine algérien Mamia Mouzaoi. “Il s’agit d’une excellente occasion de visiter les Etats-Unis, et les gens ont été très accueillants.”

Sarah Haderbache