Quoi de mieux que d’invoquer Dieu pour interdire les manifestations ? Le grand Mufti d’Arabie Saoudite, qui représente la haute autorité religieuse du pays, a condamné les manifestations des Chiites dans les pays du Golfe, estimant qu’elles sont contraires à la religion.

“Le Golfe arabe est la cible d’attaques visant à discréditer la religion et à supprimer les intérêts matériels et les richesses qu’il détient”, a dit le cheikh Abdoulaziz ben Abdoullah al Cheikh dans un sermon prononcé vendredi à Ryad. On savait que les mouvements de protestation étaient déjà mal vus en Arabie Saoudite, mais le grand mufti voudrait même les rendre “haram”.

Selon le dignitaire religieux, “les appels à manifester n’ont aucun lien avec l’Islam, car la religion prône la concertation”. Les manifestations seraient donc contraires à l’Islam d’après le mufti. Ce dernier a appelé les habitants de ces pays à ne pas écouter les manifestants qui sont des “ennemis” et qui tenteraient de répandre le chaos dans les pays musulmans.

Le mufti d’Arabie Saoudite estime que «ce qui se produit dans le Monde arabe et musulman est le résultat de l’éloignement de la religion et de la désobéissance aux dirigeants, ainsi que l’intervention de parties étrangères».