Longuet le mal élevé !

Liberté, fraternité et égalité, ces valeurs ont été foulées aux pieds par l’ancien ministre français de la Défense, Gérard Longuet.

Ce monsieur a, visiblement, supprimé l’élégance de son dictionnaire de la langue française. Un dictionnaire dans lequel ne figure, par ailleurs, qu’un seul verbe : mépriser. Un verbe savamment conjugué par cet ancien ministre de la République Française. Un ministre dont la gestuelle honteuse va devenir désormais une marque de fabrique qui rendrait jaloux les défenseurs du Made In France. Gérard Longuet est définitivement entré dans l’histoire avec «son bras d’honneur» en direct à la télé. Mais il est y entré par la plus petite et infâme des portes. Et la classe politique française, aurait-elle réagi, condamné cette défense bien maladroite de la France ? L’insulte ne suscite aucune réaction, à part un soutien de l’extrême droite. Même le président français qui prône une belle amitié algéro-française sans faille n’a même pas daigné excuser le comportement offensant d’un ancien ministre. Une France correcte aurait pu exprimer ses regrets après une telle insulte à la mémoire de tout un peuple.

Gérard Longuet, ce proche de Nicolas Sarkozy assume en plus tout et ne renie rien ! Il justifie son geste déshonorant, diffusé dans le monde entier par la magie du web, par une dépêche AFP en provenance d’Alger. Ah Alger, cette ville si irritante, si exaspérante,  indispose le pauvre Gérard Longuet. Alger, cette capitale d’un pays libre et indépendant, lui cause même des nausées lorsqu’elle ose demander à ses anciens tortionnaires, ses anciens colonisateurs, de se repentir de leurs crimes. Une demande que monsieur Longuet et ses semblables jugent inconcevable et illégitime. A leurs yeux, Alger leur doit tout : sa fraîcheur, sa beauté, son soleil, son architecture et même son avenir ! C’est grâce à la France et ses 132 ans de colonisation, jonchés de massacres et de tueries, qu’Alger a pu exister, disent, en somme, Longuet et ses compagnons. Cette France qui ne doit pas avoir honte de sa présence coloniale est sacrée et irréprochable. Tout le monde doit courber l’échine devant elle. Les Algériens, ces pauvres indigènes qui ne méritent pas leur indépendance, doivent remercier nuit et jour cette France coloniale glorieuse pour son rôle positif dans leur propre pays, l’Algérie. Une Algérie sauvage, barbare, primitive, qui n’a vu la lumière que grâce à la mission civilisatrice des armées françaises. Voila le discours servile que Gérard Longuet voulait lire dans cette dépêche qu’on le lui a fait parvenir à partir d’Alger. Mais au lieu de cela, il s’aperçoit qu’il a sous ses yeux une insupportable diatribe.  Les anciens colonisés ont fait preuve d’audace et rappellent à la grandiose France son devoir de Mémoire. La désillusion est terrible pour Gérard Longuet. La bête blessée réagit et sort ses griffes. Soit ! Mais si la France n’a pas à avoir honte de son passé, vous monsieur Longuet, en revanche, vous devriez avoir honte de votre mauvaise éducation…

Abderrahmane Semmar

19 comments

Après rab-dzair, c’est Rebrab, rab-elkbael par Sami*
1ière partie
Rabrab : une fortune 3,2 milliards bâtie sur la corruption et le trafic des déchets ferreux et non ferreux
Un crime dans son sens large est un manquement très grave à la morale, à la loi et, lorsqu’on bafoue les lois de la République et qu’on lèse le citoyen quant à ses droits et ses intérêts en attentant à l’économie nationale, l’on se rend coupable des pires délits. L’empire Rebrab, dans son essor, n’aura lésiné ni sur les moyens ni sur les méthodes. Le mode opératoire suit une rigoureuse logique dans cette soif d’argent et de pouvoir.
Au départ trois hommes : Issad Rebrab, Chetih Messaoud et Yahia Nazef (alors directeur central de la métallurgie au ministère de l’Industrie) voulaient avoir la main- mise sur tous les produits ferreux. S’entend par ferreux la ferraille destinée au recyclage et à la production du rond à béton et des profilés. Le trio, par la suite, s’agrandira d’une quatrième personne qui n’était autre que le directeur commercial de la société ENICAB, laquelle agissait dans les non ferreux, les déchets de cuivre à l’exportation, l’achat de câbles à l’étranger ainsi que dans la production de câbles etc…suite

Democratie de l autruche que se doit se clamer l etat algerien de bouteflika. Les elections presidentiel dont est issue le president ne sont de 100% pour museler toute allegation faote a son encontre. Il a ete elu qu a la majorite pour ne pas dire impose malgrele peuple a hauteur de 10 million de votant et 11 million restant on le droit de critiquer de hue le prsident surtout quand il souille l honneur de40 million d’Algeriens, quand il humilie tot un peuple devznt les nation.
Le presodent est malade qu il se tepose en paix

Je soutiens chakib Khelil et pour avoir travaille au ministere de l’energie, je suis mieux place que vous tous pour juger que c’est un homme integre, travailleur et honnete. il est innocent alors laisser le tranquille.

La meilleure maniere de prouver cette “integrité” et cette innocence c’est de se presenter à la justice et de les defier si necessaire.

Il a besoin d un telethon ..chakib…il veut la posterite…le tranhumanisme ..l immortalite…ainsi soit il…il est plus gros que la vie…plus grand que ses propres sens……les autres ,,son clan ..sont genitiquement semblables….socialement schizo..et vivent mentalement un veritable chaos des sens…..le reste tout le monde s en fout….

J ai eu l occasion de travailler avec chakib Croyez moi wallahi c est un type tres competent, pas regionaliste, tres respecte par les experts en petrole. Je ne Peux pas imaginer qu il avait voler. D ailleurs la justice italienne n a rien trouve contre lui. A ceux (Hanoune et Nekkaz )qui disaient avoir des preuves, qu ils les rendent publiques.

c’est la planète de la déprédation, du désordre, de la pagaille, de la fourberie,de la fraude, du gachis,du gaspillage…

C’est bizarre que dans notre pays on soit aussi aveugle pour voir des fortunes colossales sous forme de biens immobiliers ou de commerces bien réels détenus par des gens bien en chair et en os et très connus sur la place publique sans en leur demander l’origine ou la provenance des fonds. Mais, pour détourner l’attention de l’opinion publique, la parade est toute trouvée.On va s’acharner pour trouver un bouc émissaire en la personne de Chakib khelil et s’employer à mettre coûte que coûte en place une fortune pourtant bien occulte et apparemment invisible pour le citoyen lambda. Peu importe, l’essentiel c’est d’attribuer sans preuve une fortune à un personnage qui dérange et ainsi le discréditer.C’est vraiment indigne et à vouloir enquêter sur les gosses fortunes, on doit d’abord commencer par la partie visible de l’iceberg.

A celui qui défend cet individu, je dirais mon ami tu est atteint par le syndrome de Stockholm.
Le petit khemass qui défend ses Maîtres Colons.

“grâce à la détermination d’une équipe soignante qui s’est distinguée par son sens de l’humanisme et de la compassion” quel humanite apres 20 ans de soufrance.

En ce moment il est plus facile d’acquérir un hôtel avec une licence déjà en fonctionnement à Barcelone que de construire un nouveau projet hôtelier en raison de la suspension des licences hôtelières accordées par la mairie ainsi que du moratoire sur les licences touristiques.

C’est bizarre que dans notre pays on soit aussi aveugle pour voir des fortunes colossales sous forme de biens immobiliers ou de commerces bien réels détenus par des gens bien en chair et en os et très connus sur la place publique sans en leur demander l’origine ou la provenance des fonds. Mais, pour détourner l’attention de l’opinion publique, la parade est toute trouvée.On va s’acharner pour trouver un bouc émissaire en la personne de Chakib khelil et s’employer à mettre coûte que coûte en place une fortune pourtant bien occulte et apparemment invisible pour le citoyen lambda. Peu importe, l’essentiel c’est d’attribuer sans preuve une fortune à un personnage qui dérange et ainsi le discréditer.C’est vraiment indigne et à vouloir enquêter sur les gosses fortunes, on doit d’abord commencer par la partie visible de l’iceberg.

Laisser un commentaire

*