Le Réveillon ? Non, merci c’est haram

Le réveillon du 31 décembre ne sera pas célébré dans tous les foyers algériens. Si cette le jour de l’an est devenue une tradition dans le monde entier, beaucoup d’Algériens résistent à la tentation de fêter cet évènement dit “païen”, pour des raisons culturelles et surtout religieuses.

“Nous sommes dans un pays musulman, nous n’avons pas à fêter le jour de l’an”, estime Myriam, une jeune algérienne rencontrée dans la rue. L’allure moderne, jeune et souriante, on ne penserait pas entendre ce genre de réflexion dans la bouche d’une jeune fille de 16 ans. Et pourtant comme Myriam, beaucoup d’Algériens ne fêteront pas le jour de l’an pour des raisons cultuelles.

Difficile de choisir entre calendrier héjirien et calendrier grégorien, lorsque l’Algérie vit religieusement par rapport au premier calendrier, mais travaille selon le second. Alors il faut choisir quelle version adopter. Pour Toufik, un Algérien de 25 ans, la question n’a même pas à être posée, “le Coran ne mentionne pas le nouvel an”, et d’ajouter puisque “nous sommes musulmans nous n’avons évidemment pas à la fêter !”

Et pourtant il s’agit d’une idée reçue, d’estimer que le jour de l’an est “haram”, puisque la célébration de la fin de l’année n’est en rien un évènement religieux, il s’agit seulement d’une tradition universelle adoptée par plusieurs civilisations. Mais dans le cas d’un pays musulman, la situation est plus complexe. A quel moment faut-il suivre des pratiques occidentales ? “Nous ne sommes pas européens, nous avons notre propre jour de l’an, est-ce que l’Europe le fête ? Alors nous n’avons pas à fêter le leur avec eux”, précise Myriam laquelle pense que l’Algérie doit garder son identité religieuse et culturelle.

En revanche, Samir, 30 ans, explique que “ce n’est pas haram, mais nous sommes musulmans, nous avons El Mouharem, ce n’est pas dans nos habitudes fêter le 31.” Fête ou pas fête, pour tous les Algériens, l’année 2012 se terminera le 31 décembre.

Ecoutez des témoignages de ces Algériens, pour qui, le jour de l’an n’a pas à être fêté par des musulmans

Le réveillon, pas dans les coutumes algériennes

 

3 comments

Si vous êtes journaliste, vous manquez de déontologie. Du début à la fin, vous chargez Abassi Madani sans preuves.
Comment expliquez vous alors que son parti a gagné toutes les élections lesquelles il a participé? le peuple algérien a-t-il mal voté??? Comment expliquez vous qu’il lui était refusé à lui et Ali Benhadj de recevoir leurs avocats en prison? de recevoir leurs familles? d’accéder aux médias? Il évoque Zeroual et Betchine deux généraux encore vivants qui n’ont pas réfuté les propos de Abassi Madani?
Son parti a gagné les léections et il s’est retrouvé interdit du jour au lendemaind’une manière anticonstitutionnelle? ses dirigeants ont été emprisonnés ou assassinés? ses militants envoyés en prison, ou en camp de concentration (Reggane, Ain Mguel…etc s’ils n’ont pas été tout simplement portés disparus?
Comment osez vous objectivement etd’une manière eutre parler de mensonges et négationnisme? Votre article est une honte! je tiens à le dire et nefait pas grandir la cause de vérité sur la décennie noire.

Laisser un commentaire

*