Biskra : le manque de main-d’oeuvre fait fuir les producteurs algériens vers l’étranger

Les producteurs de la wilaya de Biskra commencent à désespérer, ils subissent une pénurie de ressources humaines qui freinent considérablement leurs activités. De telle sorte que les entrepreneurs de la région pensent de plus en plus à se délocaliser vers l’étranger.

Le manque de main-d’œuvre dans le sud algérien devient un handicap économique de plus en plus important. Les producteurs, notamment de dattes, qui ont pourtant du travail à proposer, souffrent de cette pénurie, qui les empêchent parfois de remplir leurs engagements professionnels. “Un important déficit de main d’œuvre touchant toutes les filières” agricoles, a expliqué Salim Haddoud, producteur et exportateur de dattes de la région de Tolga, à l’APS. Et d’ajouter, “moi-même j’ai un déficit de 150 ouvrières pour faire le tri et le conditionnement de dattes”. Lassé d’attendre l’arrivée de travailleurs, il penserait même à délocaliser une partie de sa production au Sri Lanka.

Et il ne serait pas le seul à y penser, “Les opérateurs sont en train de réfléchir à des délocalisations vers des pays étrangers, alors que d’autres pensent à fermer carrément leurs usines”, explique Zendagui Al, producteur et exportateur de dattes qui a dû lui également déplacer sa production à Ouled Jellal, une commune distante de 50 kilomètres de Tolga, pour faire le tri des dattes à domicile “parce que les femmes préfèrent travailler chez-elles que d’aller à l’usine”, explique-t-il.

Des métiers délaissés

Les métiers agricoles sont de moins en moins attrayants pour les travailleurs algériens qui préfèrent se tourner vers d’autres activités. Malgré les besoins et les aides financières proposées aux jeunes pour développer les activités agricoles, ces derniers préfèrent lancer dans d’autres secteurs. Les jeunes Algériens ont de plus en plus recours aux programmes de l’ANSEJ, ou des crédits de l’ANGEM pour créer leur propre entreprise, plutôt que d’avoir le statut d’employés.

La rédaction avec APS

1 comments

vous inquiétez pas mes frères on est frères ça viendra inchallah votre tour àprés avoir tomber les têtes colonial et l’ésprit colnial et ce qui a le maroc on le partagera aussi avec vous le jour que vous serez dans le besoin comme à l’époque de la guère,bèrbère ou rif ou jebli ou 3robi on est marocain sous le même drapeau vive le Maroc vive la fraternitè vivre la vie ensemble , vive le royaume à mort les séparatiste et la séparation vive les algériens pur qui aime la vie ensemble,khssara boutefl9a a grandi au Maroc normalement il ne falait pas qui oblie le pays qui l’a accepter bras ouvert si sa mere et son père sont vivant kanou sekhtou 3lih allah yejma3na ,les génèraux nous sépare allah separera leur peau à leur os,notre voisin sont riche wallah quand je vois des algériens clandestin en france espagne italie ca me revolte ,me choque normalement il fallait le contraire,je vous aime mes frères allah ydir likoum tawil mene dak lmas2ouline mojmine ama cha3be fa howa adorable

Laisser un commentaire

*