FLN: Huit ministres du gouvernement exigent le départ de Belkhadem

Au FLN, s’il est une revendication qui s’affirme haut et clair, c’est bien celle d’une démission d’Abdelaziz Belkhadem. Ce dernier s’est attiré les foudres de 8 ministres en poste au Gouvernement. Ces derniers ont demandé haut et fort son départ de la direction du FLN.  Tout indique donc qu’Abdelaziz Belkhadem serait sur le point d’emprunter la même voie qu’Ahmed Ouyahia. Les huit ministre, Moussa Benhamadi, Rachid Benaissa, Amar Tou, Rachid Haraoubia, Abdelaziz Ziari, Tayeb Louh, Abdelkader Messahel et Mahmoud Khoudri, considèrent que désormais Abdelaziz Belkhadem n’a aucune autorité sur eux.

Pis encore, ils lui demandent clairement de céder sa place à un nouveau secrétaire général lors de la prochaine session du comité central prévue du 31 janvier au 2 février. Ce désaveu est lourd de sens  et intervient dans un contexte particulière pour la scène politique algérienne qui subit une nouvelle “reconfiguration” depuis la démission d’Ahmed Ouyahia de la direction du RND.  Il est à souligner qu’Abdelaziz Belkhadem fait face à un mouvement de redressement qui dure depuis deux ans. Contesté en son parti, le SC du FLN a tout de même résisté durant toute cette période en s’accrochant coûte que coûte à son fauteuil. Mais aujourd’hui, les vents du changements semblent souffler plus fort que jamais sur la maison du FLN…

1 comments

La France judéo-chrétienne et raciste à toujours privilégié ses amis les Arabes sur les Berbères en général (ceci remonte même à Napoléon III, avec ses fameux bureaux et royaumes arabes).
Cette carte de séjour pluriannuelle favorisant les arabes (notamment royaume arabe négrifié du Maroc et la Tunisie arabo-wahabiste) sur les Kabyles, n’étonne personne. La France a décidé de faire payer aux seuls Kabyles autochtones, la pseudo-décolonisation de l’Algérie et du Maghreb arabo-wahabite.
des millions de kabyles en France sont recensés comme arabes et islamistes, comme quoi la colonisation horizontale se poursuit même dans un hexagone enclin à l’islamisation et arabisation forcée.
L’islam, la langue arabe et aussi les langues sémitiques sont enseignés dans les écoles françaises, tout en en excluant la langue Kabyle représentée par plusieurs millions de locuteurs, assimillés volontairement aux arabes.
La France construit des mosquées aux arabes en ouvrant une nouvelles filière de l’immigration arabe marocaine (via le makhzen marocain qui envoie des milliers d’imams marocains pour enseigner le djihâd islamique dans les mosquées de France, où sévit toutes sortes de trafics allant du cannabis à l’esclavage sexuel et le djihâd).
Cependant aucun centre culturel pour honorer la culture kabyle millénaire,la France parle des droits de l’homme tout en piétinent les droits des Kabyles (les kabyles sont victimes d’un racisme binaire (arabe / français).
Dans les mosquées de france et du maghreb pseudo-arabe, on menace de mort ouvertement les Kabyles.

Laisser un commentaire

*