Le TAJ d’Amar Ghoul soutiendra la candidature de Bouteflika pour un quatrième mandat

De plus en plus de voix s’élèvent pour soutenir une éventuelle candidature de Bouteflika pour un quatrième mandat à l’occasion de l’élection présidentielle prévue en 2014. Ainsi, après le groupe des parlementaires du FLN, c’est au tour du parti Tadjamou Amal Jazair (TAJ), présidé par Amar Ghoul, de proclamer ouvertement son soutien à la candidature d’Abdelaziz Bouteflika.

Mardi, lors d’une conférence de presse à la fin des travaux de la première session du conseil national du parti tenue vendredi et samedi derniers, Amar Ghoul a clairement affirmé que lui et son parti apporteront un  “franc soutien” au président de la République, Abdelaziz Bouteflika s’il venait à annoncer sa candidature pour un quatrième mandat. Amar Ghoul pense à ce titre que le bilan des trois mandats successifs de Bouteflika est positif et satisfaisant. Selon Amar Ghoul, le programme présidentiel d’Abdelaziz Bouteflika notamment la réconciliation nationale “a rétabli la sécurité et la paix en Algérie”, et considère, dans ce sens, qu’il est “nécessaire d’aller de l’avant sur cette voie”.

D’autre part, Amar Ghoul a  promis de faire de son parti, TAJ, un “parti national rassembleur”. Et durant cette année 2013, le TAJ tentera d’apporter sa “contribution effective au débat prévu autour des réformes dans les tous prochains mois notamment la révision de la Constitution”, a indiqué en dernier lieu Amar Ghoul.

2 comments

bonjour M Abdou Semmar
Ce que vous semblez probablement ignorer sur ce partenariat Asmidal/Grupo Vilar Mir c est qu il prevoyait la réalisation en DZ d une usine d ammoniac par Fertial et dont la capacité devait être de 3300 T/jour soit celle des 3 unités d ammoniac existantes.Ce projet n a jamais vu le jour malgre
– l établissement d un cahier de charges
– le lancement d un appel d offres
et en raison de l aval de SH quant a la contractualisation d une convention portant livraison de gaz a la nouvelle usine
Les pouvoirs publics ont préféré creer une autre joint venture relative au meme projet mais liant SH a une filiale de Grupo Vilar Mir soit Fertiberia plutôt que de laisser le projet se réaliser par Fertial. Ce qui fut fait sans que cela ne dépasse cependant la constitution de la société.
Pour mémoire le projet a été inaugure en 2008 a Arzew par le président Bouteflika et et le Roi d Espagne; sans suite a ce jour.
Le partenariat signe par Asmidal et GVM sous l égide du CPE – présidé alors par Ouyahia- prévoyait la réalisation de la mega usine par Fertial et devait être finance partiellement par les dividendes genere de l exploitation des usines de Fertial de 2005 a 2008. Faute d avoir retenu le schema initial les dividendes correspondants ont du être verses des 2009 aux actionnaires.
comme quoi nos dirigeants ne respectent pas les accords passes et meme s ils les revoient peut etre dans l intérêt du pays ne daignent pas statuer consensuelle ment sur la nouvelle situation de manière a trancher définitivement sur le projet.
Bigre un projet inaugure Boutef et le Roi d espagne en 2008 et dont on ignore le sort encore aujourd hui

bonjour M Abdou Semmar
Ce que vous semblez probablement ignorer sur ce partenariat Asmidal/Grupo Vilar Mir c est qu il prevoyait la réalisation en DZ d une usine d ammoniac par Fertial et dont la capacité devait être de 3300 T/jour soit celle des 3 unités d ammoniac existantes.Ce projet n a jamais vu le jour malgre
– l établissement d un cahier de charges
– le lancement d un appel d offres
et en raison de l absence d l aval de SH quant a la contractualisation d une convention portant livraison de gaz a la nouvelle usine
Les pouvoirs publics ont préféré creer une autre joint venture relative au meme projet mais liant SH a une filiale de Grupo Vilar Mir soit Fertiberia plutôt que de laisser le projet se réaliser par Fertial. Ce qui fut fait sans que cela ne dépasse cependant la constitution de la société.
Pour mémoire le projet a été inaugure en 2008 a Arzew par le président Bouteflika et et le Roi d Espagne; sans suite a ce jour.
Le partenariat signe par Asmidal et GVM sous l égide du CPE – présidé alors par Ouyahia- prévoyait la réalisation de la mega usine par Fertial et devait être finance partiellement par les dividendes genere de l exploitation des usines de Fertial de 2005 a 2008. Faute d avoir retenu le schema initial les dividendes correspondants ont du être verses des 2009 aux actionnaires.
comme quoi nos dirigeants ne respectent pas les accords passes et meme s ils les revoient peut etre dans l intérêt du pays ne daignent pas statuer consensuelle ment sur la nouvelle situation de manière a trancher définitivement sur le projet.
Bigre un projet inaugure Boutef et le Roi d espagne en 2008 et dont on ignore le sort encore aujourd hui

Laisser un commentaire

*