Hocine Aït Ahmed cloué au lit par la maladie

Le président sortant du FFS Hocine Aït-Ahmed n’assistera pas au 5e congrès du parti qui s’ouvre demain et au cours duquel il devait passer le témoin, lui qui a décidé en décembre dernier de prendre sa retraite à la tête du parti.

Une défection de taille que Ali Laskri, le premier secrétaire du parti qui a animé, hier, une conférence de presse, a qualifiée de «séisme» pas pour les seuls militants du FFS qui attendaient impatiemment sa venue à l’occasion de ce congrès mais pour tous les Algériens de par, selon lui, le poids «historique et politique» du personnage. Cette absence est due, selon Mohamed-Amokrane Chérifi, le président du comité d’éthique et vice-président de la commission de préparation du congrès qui commence demain, qui en a fait l’annonce, au fait du conseil du médecin personnel du chef historique de se préserver et de «ne pas se déplacer dans l’immédiat», lui qui a eu à subir un voyage fortement éprouvant au Maroc où il a assisté récemment à l’enterrement d’une sœur et d’un cousin. Ainsi, le sort a voulu que la transmission du témoin se passe sans le «transmetteur». Une transmission qui se fera, selon toute vraisemblance, en douceur, tant l’option du présidium chère à Aït-Ahmed est la plus à même d’être retenue à l’issue de ce congrès. Et Laskri ne s’en cachera nullement, soutenant que l’une des nouveautés de ce congrès étant la présidence collégiale, Aït-Ahmed étant, selon lui, «irremplaçable».

Lire la suite sur Le Soir d’Algérie 

1 comments

Si vous êtes journaliste, vous manquez de déontologie. Du début à la fin, vous chargez Abassi Madani sans preuves.
Comment expliquez vous alors que son parti a gagné toutes les élections lesquelles il a participé? le peuple algérien a-t-il mal voté??? Comment expliquez vous qu’il lui était refusé à lui et Ali Benhadj de recevoir leurs avocats en prison? de recevoir leurs familles? d’accéder aux médias? Il évoque Zeroual et Betchine deux généraux encore vivants qui n’ont pas réfuté les propos de Abassi Madani?
Son parti a gagné les léections et il s’est retrouvé interdit du jour au lendemaind’une manière anticonstitutionnelle? ses dirigeants ont été emprisonnés ou assassinés? ses militants envoyés en prison, ou en camp de concentration (Reggane, Ain Mguel…etc s’ils n’ont pas été tout simplement portés disparus?
Comment osez vous objectivement etd’une manière eutre parler de mensonges et négationnisme? Votre article est une honte! je tiens à le dire et nefait pas grandir la cause de vérité sur la décennie noire.

Laisser un commentaire

*