Changement d’ambiance sous le chapiteau du Hilton pour ce Ramadhan 2013. Décoration design, meubles blancs illuminés en vert, bar discret sur le côté : la grande tente blanche se veut classe et différente. Mais pas autant que la programmation musicale du Well Sound Festival qui veut tirer son épingle du jeu des soirées ramadanesques. 

Well Sound Festival : « Une programmation éclectique et des styles musicaux nouveaux »

Proposer un concept musical assez différent des autres Khaimat. Telle est l’ambition du « Well Sound », un festival de musique organisé par l’agence d’événementiel Wellcom Advertising (résidente du Crystal Lounge). Le concept de cette 1ère édition ? « Une programmation éclectique et des styles musicaux nouveaux », explique Meriem, l’organisatrice. « On a essayé de proposer des genres variés : du rap français, du raï, de la musique latino, libanaise, etc. », ajoute-t-elle. De Zahouania en passant par Magic System, Natasha Atlas, L’Algérino ou encore le groupe latino Ocho punto G, les artistes programmés couvrent en effet un large panorama de la musique actuelle. La première partie de chaque concert est assurée par R-One, le DJ résident du Crystal Lounge, qui fait également le closing de tous les artistes.

Et ce sont les artistes annoncés sur scène qui semblent attirer une grande partie du public. Ce samedi soir, c’est le chanteur algérien Baaziz qui anime la soirée. Parmi les nombreuses personnes qui peuplent le chapiteau blanc du Hilton, certaines avouent n’être venues que pour lui. « J’adore Baaziz ! », s’exclame Fadila qui s’est déplacé en famille. Amina est elle accompagnée de son mari et de sa fille. « On vient dès qu’un concert nous intéresse », explique-t-elle, « là on a vu l’intégralité du programme et on compte bien revenir au cours du mois ».

SAM 0027 - Ramadhan 2013 à Alger : Nouvelle ambiance sous le chapiteau du Hilton
L’artiste Baaziz en concert à la khaima du Hilton pendant le Ramadhan

Une ambiance qui séduit surtout les jeunes

Devant la scène sur laquelle joue Baaziz, l’ambiance est devenue électrique. La foule sur la piste de danse grossit au fur et à mesure de la soirée. Des dizaines de jeunes dansent, emportés par le rythme. « J’aime beaucoup l’ambiance cette année et on se sent en sécurité », confie Edina, une étudiante algéroise. « L’ancien chapiteau était bien mais je préfère celui-ci », ajoute-t-elle. Fouad, un jeune homme venu avec plusieurs amis est du même avis qu’Edina. « Cette année c’est mieux ! », s’enthousiasme-t-il, « la piste de danse est grande et il y a des chaises à la place des poufs et des coussins ».

Mais du côté des moins jeunes, l’enthousiasme est modéré. « Je suis venue pendant le Ramadhan précédent et je trouvais l’ambiance plus familiale et plus chaleureuse », estime Fadila, une mère de famille d’une quarantaine d’années. Maya, qui venait tous les soirs l’année dernière, trouve quant à elle que les prix des consommations ont augmenté. Les organisateurs de ces soirées se défendent de proposer des tarifs excessifs et conseillent au public la formule VIP à 4 000 DA, qui promet une table pour 4 personnes garnie de boissons fraîches et de thé à la menthe.

Retrouvez l’intégralité du programme du Well Sound sur Sortir à Alger 

Ramadhan 2013 à Alger : Nouvelle ambiance sous le chapiteau du Hilton
Notez cet article