C’est apparemment une nouvelle mode. Des voleurs, à Alger et probablement dans d’autres villes du pays se déguisent en femme.  Ils portent un hidjab ou carrément un Djilbab, afin de pouvoir approcher des femmes dans des marchés et voler leurs bijoux ou autres objets de valeur. 

La semaine dernière, les services de sécurité ont réussi à mettre hors d’état de nuire un voleur âgé de 35 ans, qui sévissait dans des marchés de Bab Ezzouar pendant plusieurs mois, a indiqué le quotidien arabophone «Echourouk». Le voleur se déguisait en femme. Il a commis plusieurs vols, dont certains pendant le mois de Ramadhan, avant d’être finalement arrêté à son domicile dans le quartier de «Sorecal», suite à son identification.

A peu près à la même période, les habitants du quartier ont poursuivi un autre jeune homme, qui s’est déguisé en femme en mettant un hidjab et qui rodait aux abords d’une crèche, annonce le même journal. Plusieurs jeunes l’ont pourchassé avant que le mis en cause ne prenne la fuite en réussissant à enlever son «déguisement» dans un bâtiment. Un vêtement qu’il avait abandonné sur place.

Une scène déjà vécu dans ce quartier il y a trois mois, lorsque des citoyens ont poursuivi un autre voleur, habillé en Djilbab, qui dépouillait des femmes de leurs bijoux. En somme, de plus en plus de voleurs se déguisent en femmes pour commettre leurs forfaits. Se mettre en Hidjab ou Djilbab, met leurs cibles en confiance. Les femmes, et même les hommes, devront désormais se méfier de tous ceux qui rodent autour d’eux et dont le visage n’est pas visible.

Elyas Nour 

Le Djilbab, nouveau déguisement des voleurs en Algérie
Notez cet article