A Alger, les autorités locales sont déterminées à lutter contre l’absence d’espaces de stationnements. Et pour ce faire, une seule solution est possible et imaginable : les parkings intelligents. 

Lors d’une journée d’étude sur la mobilité urbaine organisée par l’Assemblée populaire de wilaya (APW) d’Alger, il a été annoncé qu’une expérience pilote sera tentée la semaine prochaine. L’objectif est de doter la capitale algérienne du premier parking “intelligent”. Ce type de parkings, très répandu dans les grands centres urbains en Asie, consiste en une construction métallique en hauteur d’une capacité de 16 à 24 véhicules, démontable, adapté aux besoins des quartiers en matière de stationnement et dont le coût de la mise en oeuvre serait de 150 millions DA, a-t-on expliqué à la wilaya d’Alger.

Un premier opérateur privé a d’ores et déjà été choisi pour tester ce type parkings.  “Compte tenu de la topographie de la ville d’Alger, le parking à 16 places et le plus indiqué. Il peut être installé, en 30 jours, sur un terrain de 30 m² et démantelé en 5 jours”, a précisé dans une déclaration à l’APS, Mebarek Boukaba, le manager de cet opérateur privé.  “Une fois la formule du parking intelligent adoptée, il est possible d’engager un partenariat avec l’Ansej dans le cadre de la lutte contre les parkings sauvages”, a assuré sur un ton enthousiaste cet interlocuteur.

Il est à signaler enfin que la construction des parkings à Alger est l’un des chantiers prioritaires de la wilaya et des autorités locales. Pour l’heure, un programme est en cours de réalisation afin de généraliser les parkings à travers le territoire de la wilaya.