Les Algériens ont le cœur fragile. Mauvaise hygiène de vie, alimentation déséquilibrée, tabagisme… toutes ces mauvaises habitudes impactent fortement sur la santé des Algériens, causant notamment des maladies cardiovasculaires, la première cause de mortalité dans le pays.

Les Algériens comme près de  18 millions de personnes dans le monde souffrent principalement de maladies cardiovasculaires. Pire ces mêmes maladies sont souvent mortelles. « La première cause de mortalité en Algérie est liée principalement aux maladies cardiovasculaires qui apparaissent à un âge de plus en plus avancé, en raison d’une mauvaise hygiène de vie », a précisé à l’APS le Pr. Bouafia, qui est aussi le chef de service cardiovasculaire au CHU de Blida, lors d’une rencontre sur « les dernières données sur les maladies cardiovasculaires ».

En dépit des nouveaux traitements et pratiques médicales apparus dans le monde pour une meilleure prise en charge des personnes atteintes de troubles cardiaques, les Algériens meurent encore en grand nombre de ces maladies. Le Pr. Bouafia a rappelé que les principales causes des maladies cardiovasculaires sont l’hypertension artérielle, le diabète, l’élévation du taux de mauvais cholestérol et de triglycérides dans le sang.

Que faut-il changer ?

Selon le Pr. Bouafia, la mauvaise hygiène de vie, notamment la consommation importante de sucre et de sel et le tabagisme sont les principales causes de ces affections cardiaques.

Un rien pourrait donc améliorer la santé des Algériens comme revoir leurs régimes alimentaires en consommant moins de sucre, de gras et de sel et à faire une activité sportive régulière. Il a aussi recommandé à toutes les personnes susceptibles de développer une maladie cardiovasculaire de réduire leur consommation en pain, de surveiller leurs poids et de se faire dépister une éventuelle hypertension, à partir de 30 ans.

Enfin il reste la prévention, comme des check-up réguliers chez le médecin qui vous conseillera un cardiologue. Le professeur a d’ailleurs conseillé les personnes qui se savent déjà atteintes d’hypertension artérielle de prendre leur tension quotidiennement, à l’aide d’appareils à domicile, faciles à utiliser et qui sont en vente chez les pharmaciens.

La rédaction avec APS