Etat-civil : L’extrait de naissance retirable partout !

Bonne nouvelle pour les Algériens. A partir de samedi, les registres d’Etat civil sont interconnectés et les citoyens peuvent, théoriquement, retirer leurs extraits de naissance dans n’importe quelle commune à travers le pays.

L’annonce a été faite vendredi par un le biais d’un communiqué émanant du ministère de l’Intérieur. Il sera donc “loisible, à compter de cette date, à tout citoyen, de  retirer son acte de naissance auprès de sa commune de résidence et de toute  autre commune du territoire national sans avoir à se déplacer vers la commune  de son lieu de naissance”, précise le communiqué.

Cette initiative intervient suite à l’automatisation des services d’Etat civil à l’échelle nationale. Une décision qui va certainement soulager des millions de citoyens à travers le pays. Cela va apporter une solution à des Algériens, parfois obligés de se déplacer à des milliers de kilomètres pour se faire délivrer l’acte de naissance d’origine.

Plus que cela, ce document, dont la validité est de 6 mois actuellement, va avoir une validité de 10 ans dans les prochains jours, suite à l’application de la nouvelle loi sur les documents d’Etat-civil. C’est également le cas pour le passeport dont la durée de validité va passer de 5 à 10 ans.

A cela il faut ajouter de nouvelles facilitations accordées aux citoyens. Il s’agit entre autres de l’allègement de certaines procédures et la revue à la baisse du nombre de documents exigés dans la constitution de beaucoup de dossiers.

La dernière décision en date concerne la suppression de certains documents exigés en vue d’obtenir le certificat de nationalité. Désormais, l’acte de naissance du père suffit. Une bonne chose en soi.

Essaïd Wakli

2 comments

bonjour M Abdou Semmar
Ce que vous semblez probablement ignorer sur ce partenariat Asmidal/Grupo Vilar Mir c est qu il prevoyait la réalisation en DZ d une usine d ammoniac par Fertial et dont la capacité devait être de 3300 T/jour soit celle des 3 unités d ammoniac existantes.Ce projet n a jamais vu le jour malgre
– l établissement d un cahier de charges
– le lancement d un appel d offres
et en raison de l aval de SH quant a la contractualisation d une convention portant livraison de gaz a la nouvelle usine
Les pouvoirs publics ont préféré creer une autre joint venture relative au meme projet mais liant SH a une filiale de Grupo Vilar Mir soit Fertiberia plutôt que de laisser le projet se réaliser par Fertial. Ce qui fut fait sans que cela ne dépasse cependant la constitution de la société.
Pour mémoire le projet a été inaugure en 2008 a Arzew par le président Bouteflika et et le Roi d Espagne; sans suite a ce jour.
Le partenariat signe par Asmidal et GVM sous l égide du CPE – présidé alors par Ouyahia- prévoyait la réalisation de la mega usine par Fertial et devait être finance partiellement par les dividendes genere de l exploitation des usines de Fertial de 2005 a 2008. Faute d avoir retenu le schema initial les dividendes correspondants ont du être verses des 2009 aux actionnaires.
comme quoi nos dirigeants ne respectent pas les accords passes et meme s ils les revoient peut etre dans l intérêt du pays ne daignent pas statuer consensuelle ment sur la nouvelle situation de manière a trancher définitivement sur le projet.
Bigre un projet inaugure Boutef et le Roi d espagne en 2008 et dont on ignore le sort encore aujourd hui

bonjour M Abdou Semmar
Ce que vous semblez probablement ignorer sur ce partenariat Asmidal/Grupo Vilar Mir c est qu il prevoyait la réalisation en DZ d une usine d ammoniac par Fertial et dont la capacité devait être de 3300 T/jour soit celle des 3 unités d ammoniac existantes.Ce projet n a jamais vu le jour malgre
– l établissement d un cahier de charges
– le lancement d un appel d offres
et en raison de l absence d l aval de SH quant a la contractualisation d une convention portant livraison de gaz a la nouvelle usine
Les pouvoirs publics ont préféré creer une autre joint venture relative au meme projet mais liant SH a une filiale de Grupo Vilar Mir soit Fertiberia plutôt que de laisser le projet se réaliser par Fertial. Ce qui fut fait sans que cela ne dépasse cependant la constitution de la société.
Pour mémoire le projet a été inaugure en 2008 a Arzew par le président Bouteflika et et le Roi d Espagne; sans suite a ce jour.
Le partenariat signe par Asmidal et GVM sous l égide du CPE – présidé alors par Ouyahia- prévoyait la réalisation de la mega usine par Fertial et devait être finance partiellement par les dividendes genere de l exploitation des usines de Fertial de 2005 a 2008. Faute d avoir retenu le schema initial les dividendes correspondants ont du être verses des 2009 aux actionnaires.
comme quoi nos dirigeants ne respectent pas les accords passes et meme s ils les revoient peut etre dans l intérêt du pays ne daignent pas statuer consensuelle ment sur la nouvelle situation de manière a trancher définitivement sur le projet.
Bigre un projet inaugure Boutef et le Roi d espagne en 2008 et dont on ignore le sort encore aujourd hui

Laisser un commentaire

*