Réda Hamiani a été réélu, jeudi 12 décembre 2013, pour un quatrième mandat. En quelques années, il est passé du statut de producteur à importateur et représente les patrons algériens au sein du FCE (Forum des Chefs d’Entreprises).

D’après nos sources, le FCE a appelé jeudi dernier ses membres à se réunir d’urgence, aujourd’hui, lundi 10 février pour les convaincre d’appeler à un quatrième mandat du président sortant.

En effet,  il s’avère que la Direction du FCE subit des pressions importantes depuis les agitations des deux clans à la poursuite de l’exécutif de la nation. Néanmoins, un nombre non négligeable n’accueille pas cette orientation avec enthousiasme même s’ils sont tous conscients qu’ils n’ont que le choix  de suivre la main d’un système qui les protège depuis si longtemps de la concurrence.

Un entrepreneur est un leader qui sait prendre des risques et qui suit ses convictions même dans les moments les plus difficiles. C’est ce que les membres du FCE répètent aux jeunes algériens dans toutes les conférences où ils prétendent inspirer cette génération en recherche de modèles. C’est peut-être le moment de faire preuve de courage et de conviction.

Le FCE est composé de plusieurs courant de pensée ceux qui épousent complètement les pratiques du système en place. Et il y a ceux qu’on appelle les « jeunes loups » ambitieux, cultivés pour la plupart et cherchent à instaurer un nouveau modèle. Reste à savoir si leur ambition aura raison de leur raison…

Rayane Haddad

Le FCE va-t-il soutenir la 4ième candidature du président sortant ?
Notez cet article