Dans plusieurs wilayas du sud, les maisons de la culture se sont vues attribuer des équipements sonores et des instruments de musique. 

Lors d’une soirée organisée mercredi au Palais de la culture, l’Office national des droits d’auteurs et des droits voisins (ONDA) a décidé d’offrir des équipements sonores et des instruments musicaux à plusieurs maisons de culture. En tout, cinq maisons ont bénéficié de ce privilège, à savoir Ouargla, Adrar, Tindouf, Illizi et Tamanrasset. La ministre de la Culture, Nadia Labidi, qui a présidé cette cérémonie en présence de nombreux artistes algériens et internationaux tels que Sami Yusuf, n’a pas hésité à expliquer que ce don fait par l’ONDA fait suite à une demande exprimée par le ministère de la Culture dans le cadre d’une politique de décentralisation.

Pour elle, ce don envers les wilayas du sud permettra d’accompagner les structures culturelles dans leurs activités, notamment durant le mois de Ramadhan et la saison estivale pendant lesquels le programme culturel est plus riche. Cette donation représente l’occasion pour les jeunes artistes du sud de “s’exprimer et de participer à l’oeuvre et aux activités culturelles au niveau de leurs communes, daïras et wilayas”. Selon Mme Labidi, cette initiative sera élargie à d’autres wilayas car elle constitue une avancée importante pour les citoyens et la promotion de la culture et, pour se faire, un budget spécial a été dédié à cette opération.

La ministre s’est également exprimée quant à l’exploitation des espaces culturels en Algérie. Elle a expliqué qu’il était nécessaire de réfléchir à d’autres espaces culturels à mettre à disposition des associations et des artistes. De ce fait, elle a proposé d’exploiter les musées en commençant le 18 juillet par une journée portes ouvertes sur tous les musées. Au delà de cela, Mme.Labidi s’engage à dialoguer avec les artistes dans le but “d’englober tous les domaines de l’art et de la création, afin de réfléchir ensemble sur les préoccupations et les aspirations des créateur”.