Les premières sanctions dans l’affaire de la maternité du CHU de Constantine viennent de tomber. Le chef du service et le directeur de la santé de la wilaya ont été relevés de leur fonction.

C’est ce que vient d’annoncer le Ministère de la Santé dans un communiqué. Le département que gère Abdelmalek Boudiaf leur reproche un «manquement aux obligations professionnelles». C’est le Maître Assistant, Lahmer Manar qui a été désigné chef de service par intérim «en attendant de prendre les mesures et les procédures réglementaires relatives à la nomination d’un nouveau chef de service». La tutelle a, dans le sillage, mis fin aux fonctions du directeur de la santé et de la population de la wilaya de Constantine pour les mêmes motifs mais aussi pour sa «position passive» vis-à-vis de ce qui se passait au niveau de cet hôpital étant le premier responsable du secteur dans cette wilaya.

Maternité fermée

Par ailleurs, le Ministère a pris la décision de renforcer en moyens humains cette maternité, dès sa réouverture. En effet, lors de la visite qu’il a effectué sur les lieux, à la fin de la semaine passée, Boudiaf avait ordonné la fermeture de ce service. Il a été momentanément transféré à l’hôpital d’El Khroub. Des travaux de réhabilitation ont été lancés.

Elyas Nour

Maternité de Constantine / Le chef de service et le directeur de Santé de la wilaya limogés
Notez cet article