L’ancien président de la république française, Nicolas Sarkoyz, estime que la Tunisie a le malheur de partager sa frontière avec l’Algérie et la Libye ! “La Tunisie est frontalière avec l’Algérie (et) la Libye. Ce n’est pas nouveau, vous n’avez pas choisi votre emplacement”, a-t-il fait savoir sur un ton ironique et moqueur. Une déclaration qui n’a pas manqué de susciter l’étonnement des tunisiens. Des propos qui commencent d’ores et déjà à défrayer la chronique. 

En visite de travail de trois jours à Tunis, Nicolas Sarkozy a voulu délivrer, dés son arrivée dimanche soir, un “message de soutien” aux Tunisien, dans lequel il exprime une profonde inquiétude vis-à-vis de l’Algérie. Un pays qui le préoccupe beaucoup et suscite en lui de nombreuses craintes. “L’Algérie, qu’en sera-t-il dans l’avenir ? De son développement, de sa situation ? C’est un sujet qui, me semble-t-il, doit être traité dans le cadre de l’Union de la Méditerranée”, a-t-il clairement affirmé à Tunis.