Les agriculteurs de la région de Menaâ, dans la wilaya de Batna, viennent de proposer une initiative qui ne manquera pas de susciter l’enthousiasme des consommateurs algériens. En effet, les cultivateurs et producteurs de figues de cette région ont décidé de commercialiser leurs produits directement aux consommateurs.

Cette opération sera dirigée par les membres de l’association des agriculteurs de cette localité, nous apprend l’APS à ce sujet. Les agriculteurs de cette région de l’Algérie profonde ont imaginé cette solution pour en finir avec la spéculation et la hausse des prix qui pénalisent énormément le consommateur. « Cette expérience permettra de mettre à la disposition du consommateur des produits de qualité, à des prix très raisonnables, et garantira la traçabilité du produit », a expliqué le président de l’Association des agriculteurs de Menaâ, Kamel Meddour, à l’occasion du lancement de la compagne de collecte de figues dans cette zone montagneuse du sud-est du massif des Aurès.

Les agriculteurs de cette partie des Aurès ne veulent plus que leur production se retrouve « entre les mains des commerçants de l’informel qui, du fait de mauvaises pratiques et le gaspillage, réduisent l’offre commercialisable de 40 pour % », dénoncent-ils. Dans ces conditions, les producteurs et cultivateurs de figues de Menaâ ont élaboré une « stratégie structurelle afin de maîtriser le marché local qui profite davantage, pour l’heure, aux intermédiaires au détriment des producteurs et des consommateurs ».

Soulignons que la région de Menaâ est réputée pour ses récoltes tardives de très bonne qualité. A Bouzina, Thagoust, Tigharghar, Warqa et Maâfa, dans tous villages des Aurès, on produit en moyenne 1.300 quintaux de figues par an dont une partie est réservée à la consommation locale.