Les deux hommes les plus riches d’Algérie se font clairement la guerre par médias interposés. Cette fois-ci, c’est Isaad Rebrab, le patron de Cevital, qui s’en est pris à Ali Haddad, le patron de l’ETRHB et du FCE, lors d’une intervention sur la chaîne de télévision Al-Magharibia TV. 

 “M. Haddad est à plaindre. Je me pose la question, est-il le porte-parole des chefs d’entreprise, du FCE, ou bien du gouvernement?”, s’est indigné Rebrab qui n’a guère apprécié le soutien clairement affiché d’Ali Haddad au ministre de l’Industrie, Abdessalem Bouchouareb, qui avait accusé le patron de Cevital de fausses déclarations et de transferts illicites de devises.

Après avoir démenti vigoureusement ses accusations, Rebrab a fait savoir qu’il va porter plainte contre M. Bouchaoureb “s’il ne me présente pas des excuses publiquement”, a-t-il indiqué en dernier lieu.