Le FFS, l’un des partis les plus emblématiques de l’opposition algérienne, réagit à la polémique enclenchée par les propos de l’ambassadeur de France au sujet des visas délivrés au profit des habitants de la « Kabylie ». Selon Chafaâ Bouaiche, le président du groupe parlementaire du FFS à l’APN, a affirmé sur page Facebook que « l’ambassadeur de France en Algérie, Bernard Émié, a bel et bien déclaré, lors d’une cérémonie organisée, à l’occasion d’une visite qu’il a effectuée dans la wilaya de Tizi-Ouzou, que 60% des visas français accordés aux Algériens ont été délivrés pour les habitants des wilayas de Tizi-ouzou et Béjaia et 50 pc des visas d’études sont également délivrés aux demandeurs de ces deux wilayas « .

D’après Chafaâ Bouaiche,  « Des parlementaires du FFS ont pris part à la cérémonie ». A en croire ce témoignage, Ramtane  Lamamra, le ministre des Affaires Etrangères, n’auraient donc pas réagi à des « propos infondés » comme l’affirme, pour sa part, l’ambassade de France. « On s’interroge pourquoi de tels propos en ce moment précis ? Pourquoi la France n’accorde pas de visas aux Algériens d’autres régions ? Ces propos ne rentrent-ils pas dans la stratégie de la séparation de la Kabylie de l’Algérie ? Juste des interrogations », assure enfin le président du groupe parlementaire du FFS.

Propos de l’ambassadeur de France sur « la Kabylie »/ »Pourquoi la France n’accorde pas de visas aux Algériens d’autres régions ? »
Notez cet article