L’ambassade de France a officiellement réagi aux critiques du ministre des Affaires Etrangères, Ramtane Lamamra, qui avait accusé Bernard Emié, de faire « de discrimination entre les citoyens » algériens lors de sa visite mardi dernier à Tizi-Ouzou où il aurait déclaré que « 60% des visas délivrés par son ambassade,bénéficient aux habitants de la Kabylie et que 50% des étudiants algériens en France sont des Kabyles ». 

 « Nous regrettons que ces propos aient pu être mal interprétés », fait savoir à ce sujet l’ambassade de France dans un communiqué parvenu à notre Rédaction. « La France n’a aucune politique de quotas d’aucune sorte en matière de visas qu’elle traite dans un esprit d’égalité et de non-discrimination », souligne la même source selon laquelle Bernard Emié lors de son déplacement en Kabylie, « n’a pas tenu à la presse les propos qui lui ont été attribués mais a simplement souligné au cours d’une réception à caractère privé avec la communauté française qu’il constatait que les habitants de cette région prenaient toute leur part dans les échanges entre l’Algérie et la France », conclut la même source.

Propos de l’ambassadeur de France sur la « Kabylie » et les « Kabyles »/ »Nous regrettons que ces propos aient pu être mal interprétés »
Notez cet article