Le boxeur algérien, Abdelhafid Benchebla, a été battu, hier tard dans la soirée, en quart de finale de la catégorie des 81 kg, par le Britannique Buatsi Joshua, avec le score de 3-0. La boxe algérienne se dirige tout droit vers un scénario similaire à celui du judo, dont les cinq participants sont rentrés au pays sans médaille.

Seul Mohamed Flici (52 kg), qui débutera la compétition aujourd’hui, pourra sauver la face du noble art algérien. Celui-ci va affronter, dans la soirée, pour le compte des huitièmes de final, le bulgare Asenov Daniel. Flici est, rappelons-le le boxeur algérien le mieux classé au niveau mondial. Celui-ci ne vise rien de moins que le podium.

Par ailleurs, Kenza Dahmani et Souad Aït Salem ont couru, hier, le marathon. Si Dahmani s’est classée 50e avec un temps de 2:38:37, Aït Salem, elle, a abandonnée la course remportée par la Kenyane Jemima Jelagat Sumgong avec un temps de 2:24:04. Les médailles d’argent et de bronze ont été décrochées respectivement par la Bahreïnie d’origine kényane, Eunice Jepkirui Kirwa (2 :24:13.), et l’Ethiopienne, Mare Dibaba (2 :24:30.).

En outre, cinq athlètes algériens entreront en lice aujourd’hui. Il s’agit de Ali Messaoudi, Hichem Bouchicha et Billal Tabti  dans le 3000 m steeple ainsi que Abdelmalek Lahoulou et Miloud Rahmani  dans le 400 m haies.

Elyas Nour

JO 2016. Boxe/ Benchebla éliminé, tous les espoirs reposent désormais sur Flici
Notez cet article