La défaite du MC Alger, mardi, lors du match de la supercoupe d’Algérie, face à l’USM Alger (2-0), n’est pas resté sans conséquences. Son coach Djamel Menad a jeté l’éponge. Il est ainsi le septième entraîneur de Ligue 1 à claquer la porte depuis le début du championnat.

Djamel Menad a été remplacé par Kamel Mouassa, celui-là même qui était, jusqu’à il y a deux semaines, coach de la JS Kabyle, avant de quitter lui aussi la barre technique du club. En somme, Menad est le 7e entraîneur à quitter ses fonctions en Ligue 1 depuis le début de saison.

Prés de la moitié des clubs de l’ »élite » ont changé de staff technique alors que nous ne sommes qu’à la 9journée. En plus du MCA et de la JSK, il y a également l’USM Alger (Jean Michel Cavalli), le CS Constantine (Didier Gomes), la JS Saoura (Sébastien Desabre), le NA Hussein Dey (Bouzidi) et le CR Belouizdad (Alain Michel). D’autres clubs, à l’instar du CA Batna et le DRB Tadjenant, ont vu leurs coaches démissionner avant de revenir sur leur décision.

D’autres entraîneurs pourraient suivre dans un futur proche. Nasser Sendjak vient de menacer de quitter son poste juste après la finale «retour» que son club, le MO Béjaia, doit jouer, ce dimanche, à Lubumbashi, en RD Congo, face à Mazembe.

A noter que la FAF a limité le nombre de licence pour les entraîneurs à deux par saisons. Ainsi, si Mouassa quitte le MCA dans quelques semaines (dans le cas où son recrutement se confirme), il n’aura plus droit d’entraîner jusqu’à la saison prochaine. Cela a été fait pour freiner la «valse» des entraîneurs. Mais rien n’a changé globalement. Il faut dire que l’entraîneur reste le bouc émissaire idéal dans le football national. Au moindre couac, c’est lui qui est sacrifié.

Elyas Nour

Football/ Menad, septième entraîneur de Ligue 1 à démissionner
Notez cet article