Huit organisations de la société civile ont publié, hier, un communiqué, dont Algérie-Focus détient une copie, dénonçant des pratiques arbitraires et une politique de dénigrement contre Tahar Belabes, membre du Comité national algérien de défense des droits des chômeurs (CNDDC). Le militant a été interdit d’embarquer à bord du vol reliant Alger à Tanger (Maroc)  pour assister aux travaux du Forum social maghrébin.

Huit organisations de la société (la Conférence algérienne sur climat (C.A.C ), le RAJ, la LADDH, l’association THARWA, l’association Touiiza d’Alger, le Syndicat algérien automne des travailleurs du transport (S.A.A.T.T), le GASO  (Oran) et le Civic Oran), ont rendu public, hier, un communiqué dans lequel elles apportent leurs soutien au militant Tahar Belabes, membre du CNDDC après son empêchement de prendre le vol reliant Alger à Tanger (Maroc) pour assister aux travaux du Forum social maghrébin qui s’est tenu du 16 au 18 décembre en cours.

Ces organisation affirment que son refoulement de l’aéroport d’Alger  est intervenu «sans motivation aucune ni décision de justice», ajoutant que «le pouvoir Algérien continue de violer les textes et les traités internationaux, notamment l’article 13 de la Déclaration universelle des droits de l’homme garantissant la liberté de circulation».

Les signataires du communiqué dénoncent des «politiques arbitraires de surveillance du territoire et de contrôle des populations se basant sur les interdictions d’expression, de rassemblement et d’association devenue monnaie courante, constante érigée en pratique de neutralisation des mouvements sociaux en Algérie».

Massi M.

Forum social maghrébin/ Tahar Belabes interdit de se rendre à Tanger 
Notez cet article