La fuite des médecins algériens se poursuit. Au moins 10.000 médecins algériens ont été recrutés récemment en Europe notamment en France, a révélé le président du Conseil national de l’Ordre des médecins, Mohamed Berkani Bekkat.

Selon ce dernier, ces médecins algériens ont été particulièrement recrutés dans les hôpitaux et centres français, « en raison des avantages matériels offerts, ce qui constitue une véritable saignée de compétences », a-t-il expliqué. Le même interlocuteur a causé une véritable dégradation de la qualité des services et de l’accueil au niveau de nos hôpitaux. Pour rappel, des chiffres rendus publics en France ont indiqué que 20% des médecins français inscrits au Conseil national de l’Ordre des médecins sont… Algériens. Bien formés et habitués à travailler dans des conditions difficiles, ils représentent aussi une main-d’œuvre cruciale pour les hôpitaux français. Et pendant ce temps-là, les patients algériens cherchent désespérément des médecins pour se soigner.