Habitat/ Tebboune continue de vendre le rêve AADL

Alors que les souscripteurs au programme AADL de 2001 et 2002 ne sont pas encore tous logés, le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme promet de «répondre», dès ce mardi, aux souscripteurs de l’AADL 2, donc ceux inscrits en 2013. Quelques milliers de ces souscripteurs ont choisi, lors de la dernière semaine de décembre dernier, les sites de leur prochaine habitation. Mais il ne s’agit que d’une espèce de présélection.

Contrairement aux annonces du ministère de l’Habitat, la majorité écrasante des souscripteurs, qui se sont inscrits sur le site de l’AADL (Agence pour l’aide à l’amélioration et au développement du logement), n’ont pas réussi à choisir leurs sites. Sur 450 000 dossiers que détient l’agence gouvernementale, seuls 60 000 ont réussi à accéder au site mis à leur disposition par le ministère de l’Habitat.

Plus grave, sur les 450 000 dossiers réceptionnés, seuls près de 180 000 sont officiellement en chantier. Ce qui donne un déficit de plus de 200 000 logements que le gouvernement veut donner l’impression de combler en lançant, pour l’année qui commence, un nouveau quota de 120 000 logements répartis sur 38 wilayas.

Le problème du ministère de l’Habitat n’est pas dans les programmes ou la budgétisation des projets, mais dans le rythme de réalisation tellement lent que certains chantiers risquent de durer des dizaines d’années avant d’âtre achevés.

Pendant ce temps, le ministre de l’Habitat vend de nouveaux rêves qui permettront au gouvernement de berner les Algériens, notamment en prévision des élections à venir.

Essaïd Wakli

Comments

comments

loading...