C’est un épisode encore méconnu par les Algériens notamment les plus jeunes : notre pays fut pendant des siècles une véritable puissance maritime qui imposait son diktat aux grandes nations comme les Etats-Unis d’Amérique de Georges Washington. En 1795, l’Algérie avait humilié les Etats-Unis en lui imposant un accord pour payer des redevances sonnantes et trébuchantes en échange de la libre circulation des navires américains en Méditerranée. Les américains ont essayé pendant longtemps de s’émanciper  du pouvoir de la Régence d’Alger. Il aura fallu attendre le  17 juin 1815 pour qu’ne imposante armada navale américaine puisse détruire le vaisseau du plus célèbre corsaire de l’époque Raïs Hamidou. Une victoire qui sonna le glas de la légendaire invincibilité de la ville de la Régence d’Alger. Quelques-années plus tard, elle tombera sous le joug colonial français.