“Vous avez raté votre colonisation. Nous avons raté notre indépendance. France et Algérie sont quittes”. C’est avec ces mots audacieux que Fellag, le célèbre humoriste algérien, s’est prononcé sur l’actuelle polémique concernant la reconnaissance des crimes coloniaux commis par la France en Algérie. 

Au micro de la radio France-Inter, Fellag s’est exprimé sans aucune langue de fois sur l’actualité politique française et algérienne alors qu’il prépare la promotion de son nouveau spectacle Bled Runner. “La colonisation est un fond de commerce très puissant”, a estimé encore l’humoriste algérien en faisant allusion aux réactions hostiles suscitées par la prise de position d’Emmanuel Macron, le candidat français à l’élection présidentielle en France, qui avait déclaré à Alger que le “colonialisme est un crime contre l’humanité”.

Concernant la situation de son pays natal,  Fellag a estimé que “l’Algérie d’aujourd’hui est une catastrophe à cause de l’école qui a cassé l’apprentissage de la liberté”. Concernant enfin son spectacle, l’humoriste a fait savoir justement qu’il constitue “une exploration de la colonisation par un enfant de 5 ans”. Soulignons en dernier lieu qu’après une tournée en région parisienne et un tour de France, Fellag s’installe au Théâtre du Rond Point à Paris.