Le militant des droits de l’Homme, Kamel-Eddine Fekhar, entame sa 75ème journée de grève de la faim. C’est ce qu’annonce son avocat, Me Salah Debouz sur sa page Facebook. Cependant le détenu, qui croupit en prison depuis 2015, ne veut pas arrêter son action malgré le risque que cela pèse sur sa vie. « Soyez prêt pour exploiter ma mort pour continuer le combat », aurait indiqué le détenu à son avocat.

« »Il m’a dit cela quand je lui ai demandé d’arrêter car on a tout fait pour faire entendre sa voix et maintenant on peut continuer autrement. Il m’a dit 75 jours c’est beaucoup et je n’arrête pas sans résultats pour l’ordre républicain, ma communauté, les détenus et moi-même », rapporte encore le juriste.

Kamel-eddine Fekhar vient ainsi de répondre aux nombreuses voix qui lui ont demandé d’arrêter sa grève de la faim pour ne pas mourir. Le célèbre militant des droits de l’homme a été arrêté en 2015 suite aux événements qui ont endeuillé la région de Ghardaïa. Il est accusé d’atteinte à l’ordre public et d’incitation à la haine raciale. Mais 18 mois après, il n’est toujours pas jugé.

Essaïd Wakli