La statue érigée dans la commune de Souk-El Tenine (Béjaïa) en l’honneur de Lounès Matoub va être refaite. Considérée comme ne ressemblant aucunement au chanteur disparu il y a 19 ans, la première, qui a été retirée, a suscité la polémique.

C’est le président de l’APC lui-même qui a admis cet état de fait. «Il y’a un problème de ressemblance évident. Les traits de Matoub n’ont pas été respectés et apparaissent sous un angle juvénile qui ne sont pas familiers au grand public», a admis le maire. Il a souligné que le maître de l’ouvrage a été saisi, ce lundi, «pour en refaire une copie plus conforme à  la réalité».

Essaïd Wakli