Après avoir célébré un demi-siècle de carrière dans plusieurs régions dans le monde, le grand chanteur kabyle, Lounis Aït-Menguellet sort, ce samedi, un nouvel album. C’est ce que confirme le poète lui-même dans une interview accordée au quotidien El Watan, qui a donné des extraits de l’entretien sur son site Internet.

«La première chanson, titre de l’album, Tudert nni (une certaine vie) est autobiographique. Taqsit nidden (une autre histoire) qui fait suite à la première, décrit le dérapage d’après l’indépendance où l’artiste était complètement muselé et où une chape de plomb est tombée sur toute la société», révèle le chanteur dans cette interview à paraître aujourd’hui.

«Avec Zer Kan (regarde…), j’ai mis en jeu les quatre éléments (la terre, l’air, l’eau et le feu). Une chanson qui parle en quelque sorte d’écologie, mais loin de tout militantisme pur et dur. I w aggad-iw (aux miens) est très importante pour moi. Elle s’adresse à tous les gens qui m’ont suivi le long de mes 50 ans de carrière.  Yella wass (Il y a un jour….), il y a des jours avec et des jours sans, comme on dit. Quant à Tajmilt i tayri (hommage à l’amour), comme son nom l’indique est un hommage à l’amour. Et enfin Slam i temzi (Ode à la jeunesse), un hommage à la jeunesse qui n’est pas une question d’années», précise l’artiste à partir du Canada où il anime des spectacles.

Essaïd Wakli