L’intolérance a encore frappé au cœur d’Alger. De jeunes désœuvrés, autoproclamés gardiens de la vertu nationale, ont gâché une occasion de faire la fête dans une ville livrée, depuis belle lurette, à la sinistrose. 

En effet le méga-concert du rappeur franco-algérien Sofiane AKA Fianso, organisé par le ministère de la Culture et l’APC d’Alger-Centre, hier, sur l’Esplanade de la Grande-Poste à Alger, a sombré dans l’anarchie, suite à l’intervention d’une bande de barbares prétendant défendre la sacralité du ramadan.

La situation a dérapé vers la violence, contraignant les organisateurs à annuler la manifestation culturelle. Cette situation n’est pas sans nous rappeler les actes d’intolérance qui ont accompagné la montée du FIS à la fin des années 80. Attention, danger!

L.R.