La  mesure d’interdiction de la vente de bateaux pneumatiques vers la Libye, que l’UE vient d’adopter, est  destinée à  lutter contre les migrations clandestines qui ont encore fait des milliers de victimes depuis le début de l’année.

L’Union européenne a imposé lundi une série de mesures restrictives contre la Libye, interdisant de vendre dans ce pays des bateaux gonflables ainsi que des moteurs hors-bord qui sont utilisés pour transporter illégalement les migrants vers l’Europe. Des mesures ont été adoptées lundi par le Conseil de l’UE au niveau des ministres des Affaires étrangères.
«Le Conseil a décidé d’interdire la fourniture à la Libye de certains produits qui pourraient être utilisés pour le transport illégal de personnes, y compris les bateaux pneumatiques et moteurs hors-bord», précise un communiqué. Les ministres ont également décidé de proroger d’un an, jusqu’à la fin 2018, la Mission de l’UE d’assistance aux frontières (EUBAM) en Libye.

La crise migratoire la plus importante depuis la 2ème guerre mondiale

Depuis 2015, l’Europe traverse la crise migratoire la plus importante depuis l’époque de la Seconde Guerre mondiale. Selon l’ONU, l’année 2016 a été la plus meurtrière pour les réfugiés qui tentent de se rendre en Europe par la Méditerranée: plus de 3 800 personnes sont mortes en tentant la traversée alors même qu’elles étaient trois fois moins à suivre cet itinéraire. Le triste record avait été précédemment établi en 2015 avec 3 771 victimes.
Selon les estimations de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), depuis le début de 2017, 54.000 réfugiés sont arrivés en Europe par la voie maritime, alors que 1.316 personnes ont trouvé la mort en tentant de franchir la Méditerranée.

L.R./Sputnik