AXA Assurances Algérie a enregistré pour l’exercice 2016, une croissance de 9% de son chiffre d’affaires par rapport à l’année précédente. Un résultat jugé satisfaisant par la direction du groupe qui estime que ce dernier correspond à une croissance cinq fois plus rapide que celle du marché. Le chiffre d’affaires agrégé des deux sociétés du groupe a atteint, quant à lui, les 4.119 MDA la même année.

AXA Assurances Algérie a organisé une conférence de presse ce lundi pour communiquer les chiffres de son bilan 2016. Le DGA du groupe M. Guillaume Mirabaut, son CEO M. Pierre Vasserot ainsi que son DRH Amel Hamli, sont intervenus pour défendre les résultats d’une société qui, à leur sens, progresse à grands pas.

C’est le CEO de la compagnie M. Pierre Vasserot, qui a pris la parole en premier pour expliquer qu’AXA a beaucoup progressé depuis sa création en 2011. Selon lui, la société a réalisé une véritable prouesse en fructifiant ses investissements en un temps record. « Selon  les standards internationaux, les premiers résultats positifs pour une compagnie d’assurance commencent à apparaître après huit ans d’exercice. Nous, nous avons pu à les avoir après seulement cinq ans d’activité », a-t-il soutenu. Le responsable s’est cependant étonné d’avoir appris à travers la presse cet été qu’AXA avait accusé un déficit de sept milliards de dinars en 2016. Selon lui, les chiffres présentés par la presse et dont il ne connaît ni la source ni les objectifs « sont totalement faux ». Selon lui, le bilan global de la société pour l’exercice 2016 est positif.

Pour présenter ces chiffres, M. Vasserot, a fait appel au Directeur financier du groupe M. Guillaume Mirabaut. Dans son énoncé, ce dernier a expliqué qu’AXA Algérie a enregistré un chiffre d’affaires de 4.119 MDA répartis sur les deux sociétés du groupe. « AXA Dommages qui a enregistré un chiffre d’affaires de 2.569 MDA, soit +3% par rapport à 2015, ce qui représente une croissance 4 fois supérieure au marché (0,6%).  Et AXA Vie qui a, quant à elle, enregistré un chiffre d’affaires de 1.549 MDA, soit +20% par rapport à 2015, ce qui représente une croissance 2 fois supérieure au marché (9,9%) », a-t-il indiqué, ajoutant que «  Le groupe a enregistré des résultats techniques en forte amélioration, avec un ratio combiné à 102%, en amélioration de 7 points par rapport à 2015 (109%) et qui se répartit de la façon suivante : AXA Dommages : 106%, en amélioration de 9 points vs 2015 (115%)  AXA Vie : 94%, en amélioration de 5 points par rapport aux résultats obtenus en 2015 (99%) ».

Mirabaut, a également expliqué que « l’amélioration du ratio combiné a été rendue possible grâce à la stratégie de développement ciblée mise en place par les dirigeants, à un pilotage minutieux et rigoureux notamment des souscriptions et une maîtrise des dépenses (en baisse de 6% en 2016 par rapport à 2015), tout en continuant à investir dans le développement des équipes à travers la formation et les infrastructures par le biais des systèmes d’information. « D’un point de vue technique, la société commence à récolter les fruits de ses investissements notamment en terme humain », a-t-il soutenu, avant d’idiquer qu’AXA Algérie « A une équipe de référence qui a su rentabiliser nos investissements notamment en terme de formation. Cela s’illustre par des accords avec l’École des Hautes Études d’Assurances (EHEA) et avec l’université de Tlemcen avec laquelle on ambitionne de travailler notamment en engageant nos cadres qui veillent à partager leur expérience dans le cadre de cycles de formation ».

Hormis les investissements en termes de formation, AXA Algérie s’est également tournée, l’année dernière, vers les placements financiers. À ce sujet, M. Mirabaut, a fait savoir que sa compagnie a placé 3,2 milliards de dinars, dont un milliard dans l’Emprunt National pour la Croissance.

À la fin de son intervention M. Mirabaut, a mis en avant le fait que sa compagnie a atteint le point d’équilibre financier en 2016, avec une amélioration de 105% par rapport à la même période 2015, et ce, malgré un ralentissement du secteur, notamment en dommages. « En 2017, nous continuons le développement de notre activité en capitalisant sur les progrès réalisés, tout en investissant sur de nouveaux axes de travail afin de poursuivre la croissance des deux sociétés. Cette stratégie axée sur la proposition de nouveaux produits et sur la qualité de service sera notre fer de lance pour les années à venir ».

M. M.