Nouveau sujet de frictions entre les États-Unis et la Russie. Le jeudi 31 août dernier, Washington a ordonné à la Russie de fermer d’ici au 2 septembre son consulat de San-Francisco, ainsi que deux bâtiments utilisés par le corps diplomatique russe à New York et à Washington.

«Dans l’esprit de parité invoqué par la Russie, nous demandons au gouvernement russe de fermer son consulat général à San Francisco, ainsi qu’une annexe de chancellerie à Washington et une annexe consulaire à New York», a déclaré jeudi la porte-parole du département d’Etat, Heather Nauert. «Ces fermetures doivent intervenir d’ici le 2 septembre».

Dans un communiqué publié jeudi, le département d’Etat américain assure vouloir “mettre un terme au cercle vicieux” qui ne cesse de détériorer les relations entre les Etats-Unis et la Russie, et espère que sa décision n’entraînera pas “de nouvelles représailles”.

En juillet, la Russie avait ordonné aux Américains de réduire les effectifs de leur personnel diplomatique et technique de plus de moitié sur son sol, à savoir 455 personnes, dans la foulée de l’adoption par le Congrès de nouvelles sanctions contre Moscou concernant l’Ukraine.

Suspension de l’octroi de visas court séjour aux citoyens russes

L’ambassade américaine à Moscou avait annoncé ce mois d’août, la suspension de l’octroi de visas court séjour aux citoyens russes, expliquant qu’il s’agissait d’une réponse à la demande de la Russie de «réduire le nombre de collaborateurs de la mission diplomatique américaine en Fédération». Le quotidien Kommersant précise que, jusque-là, les structures diplomatiques américaines employaient environ 1 200 personnes.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a indiqué que la Russie n’allait pas adopter de mesures réciproques équivalentes. «Nous n’allons pas déchaîner notre fureur contre les citoyens américains… Si quelqu’un espérait que le mauvais exemple serait contagieux, il s’est trompé», a-t-il déclaré, cité par le quotidien RBC.

L’octroi de visas américains court séjour sera suspendu dans toute la Russie à compter du 23 août. Il reprendra le 1er septembre, mais uniquement à Moscou – la procédure est suspendue pour une durée indéterminée dans les consulats généraux de Saint-Pétersbourg, Ekaterinbourg et Vladivostok. De fait, de nombreux hommes d’affaires, chercheurs, étudiants, passagers en transit et touristes devront renoncer, dans un avenir proche, à séjourner temporairement aux États-Unis.

Moncef Aït-Kaci