Au moins quatre militaires ont été tués dans une opération que mène l’ANP dans le massif forestier de la wilaya d’Aïn-Defla. Les soldats ont été la cible de tires de terroristes lors d’une opération de ratissage qui se déroule dans la région, indiquent des sources médiatiques.

C’est là l’un des bilans les plus lourds enregistrés par l’Armée algérienne dans la région d’Aïn-Defla. La zone est toujours infestée de terroristes qui écument les maquis de la région malgré les innombrables opérations de ratissage opérées par les soldats de l’ANP. En 2015, 11 militaires ont été tués la veille de la fête de l’Aid El-Adha. D’autres attentats ont été enregistrés depuis.

En parallèle, une autre opération de ratissage se déroule, actuellement, dans la forêt Errich dans la périphérie immédiate de la ville de Bouira. Mais aucun bilan n’a encore été fourni. Il y a plus d’une année, une opération similaire s’était soldée par l’élimination de 15 terroristes. Mais 5 militaires y étaient également tués.

Rania Aghiles