L’animateur tĂ©lĂ©, Slimane Bakhlili, a, en minimisant la gravitĂ© de l’agression dont a Ă©tĂ© victime Rachid Nekkaz, apportĂ© un soutien tacite au fils d’Amar Saâdani. A son sens, la vidĂ©o de M. Nekkaz est digne des simulacres tournĂ©s par Mouammar Kadhafi avant sa mort.

«D’après ce que j’ai pu voir, la vidéo de Rachid Nekkaz a été visionnée plus de cinq millions de fois», a-t-il dit, affichant un sourire moqueur comme pour dire que Rachid Nekkaz est un agitateur en quête de coups d’éclat médiatiques.

L’animateur s’es ensuite lancĂ© dans une vĂ©ritable entreprise de dĂ©nigrement de l’activiste qu’il a accusĂ© de verser dans le spectaculaire. «Rachid Nekkaz verse dans la mise en scène. En regardant cette vidĂ©o, j’ai eu l’impression de voir Mouammar Kadhafi aux derniers instants de sa vie», a-t-il ajoutĂ©, tout en tentant de faire porter la responsabilitĂ© de ce qui s’est passĂ© Ă  la victime et non Ă  l’agresseur.

«Rachid Nekkaz organise des sit-in devant le domicile d’Amar Saâdani depuis des années. On peut supporter ce qui est supportable après quoi le dérapage est inévitable. Celui qui a agressé Rachid Nekkaz l’a fait avec une très grande violence, c’est inacceptable mais ça répond parfaitement à la nature humaine», a-t-il expliqué.

M. Bakhlili est allé jusqu’à imputer la responsabilité de ce qui s’est passé au leader du MJC qu’il a accusé d’avoir porté atteinte à la vie privée d’Amar Saâdani.

M.M.