Le Syndicat national des zaouia propose au ministère de la Justice d’introduire dans la loi de nouvelles conditions aux hommes souhaitant se marier.

Le Syndicat des zaouia a, dans un communiqué, fait d’une proposition adressée au ministre de la Justice portant sur “l’amendement du Code de la famille aux fins de protéger la liberté des femmes de choisir leur époux et d’imposer aux hommes de nouvelles conditions contraignantes concernant le divorce et l’abandon des enfants”.

Le même syndicat propose, en outre, au ministère des Affaires religieuses de “consacrer les revenus du Fonds de la zakat à l’aide aux femmes divorcées et aux veuves”.

Notons que le nombre de divorce en Algérie est en progression exponentielle. On a recnesé, en 2016, 62 000 cas.

L.R.