L’Algérie n’importe pas que des marchandises. Au moment où le ministère des Affaires religieuses plaide pour la prééminence du «référent religieux national», les autorités s’apprêtent à importer des imams et autres formateurs de certains pays du Golfe et d’Egypte.

Selon le ministre des Affaires Religieuses, son département va faire appel à des imams de la mosquée El-Azhar d’Egypte, de la mosquée  de la Mecque, du Yémen et du Bahreïn pour «former les imams» qui vont officier à la Grande-Mosquée d’Alger. Pour atténuer l’impact d’une telle initiative, le ministre des Affaires religieuses a expliqué que son département va exiger à ce que «le référent religieux national» soit enseigné lors de ces sessions de formations.

L’annonce vient donc rajouter un scandale à ceux qui ont déjà émaillé la construction de la Grande mosquée d’Alger, née d’une lubie d’Abdelaziz Bouteflika !

Rania Aghiles