Le Premier ministre Ahmed Ouyahia a présenté des excuses officielles au président du Conseil de la choura d’Arabie Saoudite, en visite à Alger hier mardi suite à la polémique suscitée par la banderole brandie dans le stade d’Aïn M’lila la semaine dernière. L’information a été révélée par l’Ambassadeur d’Arabie Saoudite à Alger qui a indiqué que Ouyahia « s’est excusé au nom de l’Etat, du président, du gouvernement et du peuple algérien ».

Les autorités saoudiennes ont fini par obtenir des excuses. Après avoir affiché leur mécontentement de voir la banderole déployée par des supporteurs au stade d’Ain-Mlila, et dans laquelle ont pouvait apercevoir le roi Salman et Donald Trump formant un seul visage sur fond de la mosquée d’AL Qods, les autorités saoudiennes ont réclamé un geste auprès des autorités algériennes. Chose qu’ils ont obtenue si l’on croit l’ambassadeur d’Arabie à Alger.

Dans un tweet publié hier soir, le diplomate a révélé que « le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia, a présenté ses excuses au nom de l’État algérien, du président de la république, du gouvernement et du peuple algérien, suite au comportement irresponsable qui s’est manifesté dans l’un des stades du pays (…) des mesures ont été prises et des garantis ont été formulées pour que ça ne se reproduise plus », a-t-il fait savoir.

Algérie Focus salman-300x203 Banderole déployée au stade d'Aïn Mlila / Ouyahia s'est excusé au nom de l'Etat et du Peuple Actualités Algérie Une

Au même moment, le ministre de la Justice Tayeb Louh avait annoncé qu’une enquête judiciaire avait été ouverte pour retrouver les auteurs. Une enquête dont les premiers éléments ont montré que cet incident était un acte isolé.

M.M.