Le mouvement islamiste Hamas a appelé, jeudi 7 décembre, à un nouveau soulèvement populaire palestinien après la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.

« On ne peut faire face à la politique sioniste soutenue par les Etats-Unis qu’en lançant une nouvelle intifada », a déclaré le chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, dans un discours prononcé depuis la bande de Gaza.

En Cisjordanie, territoire occupé par l’armée israélienne depuis cinquante ans, des Palestiniens ont prévu jeudi un rassemblement à Ramallah. La veille, ils étaient des centaines dans la bande de Gaza à avoir brûlé des drapeaux américains et israéliens et des portraits de Donald Trump. Le mouvement islamiste palestinien Hamas avait dans un premier temps déclaré que cette annonce ouvrait « les portes de l’enfer » pour les intérêts américains dans la région.