Les médecins résidents qui se sont rassemblés en nombre depuis ce matin à l’intérieur du CHU Mustapha Pacha ont décidé de sortir dans la rue et battre le pavé en scandant des slogans en relation avec leurs revendications.

C’était prévisible. L’échec des négociations entre le Collectif autonome des médecins résidents algériens et les représentants de la tutelle a fini par déclencher une réaction de colère. Malgré le fait qu’ils aient été tabassés lors de leur première action de protestation début janvier, les médecins résidents sont sortis pour battre le pavé malgré les tentatives des forces de l’ordre de les arrêter.

Dans les ruelles exiguës de la capitale, il était nombreux à crier à tue-tête. « Dites-le aux citoyens… on n’a pas de moyens ». Cette marche improvisée ne peut que témoigner du malaise profond qui ronge cette catégorie de médecins qui sont prêts a affronter des forces de l’ordre très agressives pour faire entendre leurs voix.

Vidéo. Malgré le dispositif sécuritaire / Des médecins résidents ont manifesté dans les rues d’Alger  
Notez cet article