Le personnel navigant commercial d’Air Algérie va-t-il reprendre son mouvement de grève ? Aujourd’hui, la Chambre de référé près la Cour d’Alger s’est déclarée « incompétente » pour se prononcer dans l’affaire opposant, en seconde instance, le syndicat représentant ce personnel et la direction de la compagnie aérienne nationale.

Une décision qui « annule » de facto l’ordonnance émise en première instance par le Tribunal de Dar El Beida qui avait déclaré la grève du 22 janvier dernier « illégale ». Pour la chambre de référé près la Cour d’Alger, il y a « incompétence » de la section de référé pour « juger une telle affaire ».

Le personnel navigant commercial (PNC) d’Air Algérie avait enclenché le 22 janvier une grève qui avait fortement perturbé le trafic aérien. Plusieurs vols ont carrément été annulés. Le même jour, saisi en référé, le Tribunal de Dar El Beida déclare « l’illégalité » de la grève. Le syndicat a appelé à la reprise du travail dès le lendemain.

Cette sentence de la cour d’Alger veut-t-elle dire que des juges, saisis en référé, se précipitent pour faire « échouer » des grèves en contradiction avec les lois de la République ? En tous cas, c’est la deuxième sentence prononcée par la justice qui va à l’encontre des décisions prises par Air Algérie.

Avant-hier, cette même cour d’Alger (tribunal de Ruisseau) avait ordonné la réintégration des sept syndicalistes licenciés par l’entreprise à cause justement de cette grève. Les « juristes » d’Air Algérie doivent faire plus attention…

 

Elyas Nour

 

Air Algérie/La grève du 22 janvier n’est plus …illégale
Notez cet article