L’usine d’assemblage automobile du groupe Mazouz, se trouvant à Sétif, est entrée en production. Des placards publicitaires sont parus aujourd’hui sur les colonnes de quelques journaux pour annoncer l’ouverture des commandes pour ceux qui sont intéressés par l’achat d’un «petit» camion.

Dans un premier temps, il est question de ces mini-camions appelés communément en Algérie «Herbine». Pour sa campagne de lancement, le groupe Mazouz a présenté un «double-cabine», de la marque chinoise «Chery», doté d’un moteur 1.2 avec toutes les options, y compris la climatisation, au prix de 1 195 000 DA (119 millions et demi de centimes). Il est signalé que ce prix est largement inférieur à celui pratiqué sur le même véhicule importé qui est de l’ordre de 1 950 000 DA, indique le groupe.

Il faut noter que Mazouz va monter dans son usine de Sétif les véhicules chinois de marques Chery (mini-camions), Shacman (camion) et Heger (bus). Dans un communiqué adressé aux médias jeudi dernier, cette entreprise a signalé que le taux d’intégration sera de 50% dans un premier temps avant d’atteindre 70% après une année de production. Ce qui parait à priori invraisemblable vu l’inexistence d’une industrie de sous-traitance et surtout la rapidité avec laquelle l’usine a été installé à Sétif.

Elyas Nour

Automobile/Ouverture des commandes pour les «mini-camions» chinois du groupe Mazouz
2.3 (46.67%) 3 votes