Le match des quarts de final de la Coupe d’Algérie, opposant la JS Kabylie, à l’USM Blida, se jouera finalement mardi au stade du 5 juillet à Alger. La rencontre devait initialement avoir lieu aujourd’hui.

Elle a été reportée en raison du retard pris par la Fédération algérienne de football (FAF) dans la désignation du stade qui devait abriter cette empoignade. Jamais, dans l’histoire du football national, un match de coupe n’a posé autant de problèmes.

En décidant de le faire jouer dans la capitale, l’instance fédérale est surement arrivée à la conclusion que la capacité du stade de Tizi Ouzou ne dépassait pas les 20 000 places. En octobre dernier le Bureau fédéral de la FAF avait exigé des enceintes de cette capacité au minimum pour abriter les rencontres des quarts et demi-finales.

Si un club ne dispose pas d’un stade «conforme» il devrait chercher ailleurs. Sauf qu’au milieu de la semaine passée, la Direction de la Jeunesse et des Sports (DJS) de la wilaya de Tizi Ouzou a établit un PV dans lequel il est signalé qu’après vérification, par le biais d’un levé topographique, sa contenance était de 21 240 places.

Par conséquent, la FAF a dépêché à Tizi Ouzou, mercredi dernier, une commission d’homologation des stades. Ses membres devaient rendre un rapport le lendemain pour que la commission de la Coupe d’Algérie puisse prendre une décision et que la rencontre se joue aujourd’hui. Il ne fût rien. Selon des informations, deux membres de la commission d’homologation n’ont pas été convaincu par les éléments fournis par la DJS. Mais, il était surtout question d’attendre le retour au pays du président de la FAF, Kheireddine Zetchi. C’est à l’issu d’une réunion tenue ce matin en présence de ce dernier que la décision de domicilier cette rencontre au stade du 5 juillet a été prise. Maintenant, les choses risquent de se compliquer d’avantage. La JSK menace déjà de boycotter ce rendez-vous.

Elyas Nour

Coupe d’Algérie / Zetchi impose le stade du 5 juillet à la JSK
4.3 (86.67%) 3 votes