La contribution de l’économie numérique à la croissance des pays de la région Mena et la promotion de l’innovation, seront au cœur d’une conférence régionale de haut niveau qui se tiendra à Alger les 26 et 27 mars.

La conférence organisée par le ministère des Finances, en collaboration avec la Banque Mondiale et le Fonds monétaire arabe  réunira des décideurs publics, des entrepreneurs et des chercheurs de la région et d’ailleurs. La BM a annoncé à Washington la participation de son vice-président pour la région Mena, Hafez Ghanem. Le président du groupe de la BM, Jim Yong Kim, devrait intervenir, quant à lui, par visioconférence.

La région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) devrait créer des centaines de millions d’emplois au cours des trois prochaines décennies, a expliqué la BM dans un communiqué diffusé à l’occasion de cette conférence qui se tiendra sous le thème « les jeunes, la technologie et la finance ».

 

Ce défi est aussi une opportunité pour les pays de la région pour transformer leur économie et tirer parti, d’une part, de la créativité que recèle leur importante population jeune et, d’autre part, de la force de rupture que constituent les nouvelles technologies pour en faire des moteurs de croissance, souligne-t-on de même source.

L’usage des smartphones et des réseaux sociaux est généralisé chez les jeunes de la région, qui enregistre, par ailleurs, un essor rapide du nombre de diplômés.Pourtant, peu d’entre eux allient leurs compétences aux nouvelles technologies pour se lancer dans l’entrepreneuriat.

 

l’innovation et dans la promotion des comportements innovants, précise la BM.

Des initiatives encourageantes

 

Alors que les premiers  sites  d’e-commerce  et d’applications mobiles  de mise en relation entre conducteurs et passagers constituent déjà des exemples convaincants du champ des possibles, la conférence se penchera sur les conditions à mettre en place pour multiplier ces premières initiatives encourageantes.

Il y sera notamment question de la réforme des systèmes éducatifs pour doter les jeunes des compétences indispensables, mais aussi des règlementations à mettre en œuvre pour promouvoir l’innovation comme moteur de développement du secteur privé et de la création d’emplois.

La conférence tentera aussi de tirer les leçons de la mise en place des infrastructures techniques nécessaires, telles que l’accès à l’internet haut débit et les systèmes de paiement numériques.

La BM relève que la nouvelle économie sera portée par des innovations technologiques qui ont pour effet d’étendre l’accès aux formations et de réduire leur coût, de révolutionner le rapprochement entre l’offre et la demande d’emploi et de diminuer le coût d’incubation des start-up.

La réussite de plusieurs « licornes » régionales sera également mise en avant, afin de mettre en lumière des personnalités qui ont su exploiter des technologies disruptives pour lancer et développer des entreprises, et de donner ainsi à voir ce que pourrait être l’avenir de la région.

 

Rédaction AF

Débat/Une conférence de haut niveau  sur « les jeunes, la technologie et la finance » lundi à Alger
Notez cet article