Des gendarmes bouclent le périmètre/ Ph AFP

 

La gendarmerie française a tué un preneur d’otage après avoir pris d’assaut l’habitation dans laquelle il s’est retranché. La prise d’otages a eu lieu ce vendredi 23 mars ce matin dans un supermarché de Trèbes, près de Carcassonne, dans l’Aude, dans le Sud de la France. L’assaillant, qui se revendiquait de Daech aurait tué au moins 3 personnes. Dans une première réaction, le président français, Emmanuel Macron, a indiqué que « tout porte à croire qu’il s’agit d’une attaque terroriste. La mobilisation des forces de l’Etat est totale. » En fin d’après-midi, le groupe terroriste Daesch a revendiqué l’attentat. Il a expliqué dans une agence de propagande que l’acte visait à « punir les alliés » des Américains.

« Le suspect a d’abord volé une voiture à Carcassonne, tuant un passager et blessant le conducteur, avant de toucher à l’épaule un CRS à proximité de la caserne située non loin de là. Ensuite, il a tué deux autres personnes au cours de la prise d’otages dans le supermarché de Trèbes », a raconté une source proche de l’affaire, rapportent les médias français.

(Actualisé)France/ Au moins 4 morts dans une prise d’otage, Daesch revendique
Notez cet article