C’est une décision attendue par les supporters du club depuis plusieurs mois. Les dirigeants du NA Hussein Dey viennent de résilier «unilatéralement» le contrat de Mohamed Madjer, fils de l’auteur du «but à la talonnade». Âgé de 29 ans, le défenseur central, recruté durant l’été dernier, n’a pris part à aucune rencontre depuis l’entame de la saison. Il n’a même pas figuré dans la liste des 18. Selon des informations, le niveau de ce défenseur est loin de répondre aux exigences de la Ligue 1. Apparemment, s’il a été recruté ce n’est que parce qu’il est le fils de Rabah Madjer. A noter que le président du NAHD n’est autre que Bachir Ould Zmirli, l’un des deux vice-présidents de la fédération algérienne de football (FAF). Beaucoup de supporters du club se sont demandé comment les dirigeants offraient un salaire, «assez intéressant», à un élément dont ils n’ont aucunement besoin. D’ailleurs, aucune information relative aux différents transferts de ce joueur de 29 ans n’existe sur les sites des statistiques des footballeurs, si ce n’est son dernier transfert de «sans club» vers le NAHD. La saison d’avant, cette même équipe avait également recruté le fils d’un ambassadeur algérien en Arabie Saoudite alors qu’il était extrêmement limité. Le même joueur avait évolué auparavant chez quelques autres clubs de la Ligue 1. Pour dire que ces aspects là n’ont pas changé dans le football national.

Elyas Nour

Ligue Une/Le NAHD résilie (enfin) le contrat du fils de…Rabah Madjer
Notez cet article