Le sénateur Abdelwahab Benzaïm a été convoqué par la commission de discipline du FLN. Sa convocation a été décidée par le SG du parti M. Djamel Ould Abbès qui a auparavant sommé le sénateur de mettre fin à la campagne de dénigrement menée contre la ministre de l’Éducation nationale Nouria Benghebrit.      

Profitant du climat tendu qui prévalait avant que le ministère de l’Éducation nationale et le Cnapeste ne parviennent à un accord, Abdelwahab Benzaïm avait lancé une campagne contre Nouria Benghebrit réclamant sa tête. Selon lui, la ministre a « échoué » dans la gestion de la grève des enseignants. L’accord trouvé entre Benghebrit et le Cnapeste a fini par le mettre dans une situation délicate.

Dans une lettre adressée au cadre de son parti, ce dernier a affirmé n’avoir agi que pour défendre les intérêts des enseignants. « Des milliers d’enseignants allaient être radiés », at-il souligné. Dans cette même correspondance, il a envoyé un message au patron du FLN Djamel Ould Abbès ou il l’accuse indirectement, de projeter une image négative du parti. Le FLN envoie à son sens, l’image d’une formation politique hostile aux valeurs démocratiques. Le sénateur a, également, tenté de titiller des cordes sensibles en encensant le président de la République.

Politique / Ould Abbès en furie, le sénateur Abdelwahab Benzaïm devant la commission de discipline du FLN  
Notez cet article